Plus grand port intérieur belge et troisième port intérieur d’Europe (21,1 millions de tonnes en 2010), le Port autonome de Liège gère actuellement 32 zones portuaires (369 ha) le long de la Meuse et du canal Albert en province de Liège.

L’équipement, le grand nombre de services et l’accès direct aux plateformes bimodales ou multimodales de l’Administration portuaire de Liège. Voici quelques-uns des atouts qui ont attiré les investisseurs au Port autonome de Liège.

Accessible aux navires de mer (jusqu’à 2.500 tonnes) et aux convois propulsés par deux barges (4.500 tonnes), le Port autonome de Liège gère deux terminaux à conteneurs reliés au Port d’Anvers, de Rotterdam et de Zeebrugge par un système de navettes de conteneurs. Le Port autonome de Liège propose également des liaisons maritimes vers différents pays, dont le Royaume-Uni, l’Irlande, le Portugal et la Russie.

Au cœur du réseau

Le complexe portuaire liégeois forme l’hinterland des grands ports de la mer du Nord (Anvers, Zeebrugge, Rotterdam et Dunkerque). Situé à 14 heures de navigation d’Anvers et à 24 heures de Rotterdam, le Port de Liège est considéré comme une plaque tournante stratégique pour la fourniture directe de marchandises vers l’hinterland. Le Port de Liège est pour cela idéalement situé, à l’intersection d’un dense réseau de connexions multimodales qui permettent de rationaliser le transport de fret depuis les ports maritimes jusqu’à leurs destinations finales. Le port est à la croisée de six grandes autoroutes et quatre voies ferrées, et se trouve également à proximité de l’aéroport de Liège, le septième plus gros aéroport d’Europe pour ce qui est du fret.

Liège Trilogiport, une plateforme multimodale unique

Le Port autonome de Liège développe actuellement Liège Trilogiport, une plateforme multimodale de 100 ha. La nouvelle plate-forme multimodale de Liège Trilogiport présente trois atouts majeurs:

  • Trois voies d’accès à la mer (Anvers, Rotterdam, Dunkerque)
  • Trois modes de transport (eau, rail, route)
  • Trois marchés frontaliers (France, Allemagne, Pays-Bas)

Liège Trilogiport disposera d’un terminal à conteneurs (15 hectares), qui sera géré par Euroports et Dubaï Ports World. Liège Trilogiport disposera aussi d’une zone logistique gérée par, d’un côté, la compagnie allemande Deutsche Lagerhaus Trilogiport / CETIM (30 hectares) et, d’un autre côté, la société belge Warehouses De Pauw (10 hectares). Enfin, Liège Trilogiport dispose également de 21 ha de terrains portuaires encore disponibles.

Appelé à devenir un véritable «village logistique au cœur de l’Europe dans un avenir proche », Liège Trilogiport se veut être un catalyseur pour les entreprises utilisatrices de la voie d’eau et les grands centres de distribution en Europe, qui offrent une forte valeur ajoutée et des possibilités de création d’emplois.

Le Port de Liège aspire maintenant à confirmer sa position de zone portuaire idéalement située dans l’hinterland naturel des grands ports (Anvers, Zeebrugge, Rotterdam et Dunkerque) afin que Liège soit plus que jamais reconnue pour le rôle logistique clé qu’elle joue sur les voies navigables.

Le Port autonome de Liège en quelques mots:

  • 21,1 millions de tonnes (eau-rail-route) transportées en 2010 (dont 15 millions de tonnes par la voie d’eau)
  • 26 km de quais
  • 370 ha de terrains portuaires
  • 2 terminaux à conteneurs
  • une darse couverte (1 ha)
  • un quai Roll-on/Roll-off (RoRo)
  • des cuves de stockage pour produits pétroliers (226 500 m3)
  • 70 entrepôts de stockage occupant une superficie totale de + -15 hectares
  • des silos à grains d’une capacité totale de 50.000 m3
  • un port de plaisance (120 emplacements)
  • 10 670 emplois directs et 16 001 emplois indirects