Logo_BXLLes cent ans d’existence du port de Bruxelles en tant que port de mer, et les quinze ans de la société régionale du Port de Bruxelles, s’insèrent dans une longue tradition portuaire.

Nœud de communication important depuis le haut moyen-âge, c’est aussi ici que fut inaugurée, en 1835, la première liaison ferroviaire du continent. Si Bruxelles est naturellement portuaire, elle est donc aussi naturellement multimodale.

Le Port de Bruxelles l’a bien compris, en associant aux activités liées à la voie d’eau un centre TIR (grand complexe d’entrepôts), relié directement au nœud autoroutier bruxellois. Le port de Bruxelles est une plaque tournante. Il joue un rôle essentiel de centre d’approvisionnement et de redistribution de marchandises pour la région et son hinterland.

Bruxelles a toujours été un grand centre de commerce. Elle joue un rôle phare dans l’économie belge. La région bruxelloise est très diversifiée. Parmi les différents périmètres industriels de la région bruxelloise, le port occupe une place essentielle, notamment en termes d’emploi : avec 350 entreprises, il génère près de 13 000 emplois, dont 8 000 emplois directs.

La place portuaire bruxelloise jouit d’une localisation idéale au centre de l’Europe. Elle est accessible à la navigation fluviale et maritime jusqu’à 4 500 tonnes, ce qui est assez inhabituel pour un port intérieur. L’accès depuis Anvers se fait en 5 heures, par un canal qui ne compte que deux écluses. Le port de Bruxelles est relié directement aux autoroutes desservant les Pays-Bas, l’Allemagne, le grand-duché de Luxembourg, la France et le Royaume-Uni. Le réseau ferroviaire nord-européen – parmi les plus denses du monde – est directement relié à l’avant-port. Quant aux liaisons par air, le terminal Brucargo se trouve en bordure de l’autoroute d’Anvers, à quelques minutes à peine de l’avant-port maritime et du centre TIR.

Le port de Bruxelles attire des entreprises toujours plus nombreuses et plus compétitives

Grand centre de douane, d’entreposage et de distribution, le port de Bruxelles a favorisé l’implantation de nombreuses industries et activités commerciales, dans les secteurs de l’agro-alimentaire, des matériaux de construction, de l’énergie, de la chimie, de la récupération de métaux, etc. Les activités de transport y revêtent également une importance majeure, car le port de Bruxelles joue un rôle prépondérant pour l’approvisionnement de la ville.

Un acteur majeur en Europe…

On ne peut parler de Bruxelles sans penser à l’Europe. Il en va de même pour son port. Celui-ci a l’ambition de jouer un rôle-clé au sein des réseaux européens de transports. Membre-fondateur de la FEPI (Fédération Européenne des Ports Intérieurs), le Port de Bruxelles entend affirmer le rôle économique des ports intérieurs et favoriser le développement du transport combiné en Europe.

Cette dimension européenne et multimodale est présente dans les projets de modernisation et de développement des infrastructures portuaires : extension du domaine portuaire, nouveaux entrepôts logistiques, etc.

Un centre logistique européen

D’importantes sociétés européennes ont choisi Bruxelles comme centre de distribution de leurs produits en Europe. Les atouts de Bruxelles en tant que centre stratégique sont évidents : proximité des organes décisionnels de l’Union européenne, efficacité des systèmes de transport de personnes (TGV, aéroport moderne relié au centre-ville,…), multilinguisme, etc. Le Port de Bruxelles est parfaitement intégré dans ce schéma. Traversant la ville du nord au sud, il offre toute une gamme d’installations, situées dans des zones essentiellement industrielles, à proximité immédiate du centre historique.

Chiffres clés

  • 120 km jusqu’à la mer
  • 5h de navigation depuis Anvers 
  • 14 km de voie d’eau dans la région bruxelloise 
  • un plan d’eau de 80 hectares, comprenant trois bassins de giration 
  • 5.6 km de quais (dont 2,8 km de quais maritimes) 
  • 85 hectares de superficies utiles 
  • 160 000 m2 de surface d’entreposage au centre TIR

Caractéristiques voie d’eau

Accessibilité du port aux navires et unités d’intérieur jusqu’à 4 500 tonnes.

Tirant d’eau :

  • De la limite nord à l’avant-port : 5,80 m
  • De l’avant-port au pont des armateurs : 4 m
  • Du bassin Béco à Anderlecht : 2,50 m

Tirant d’air :

  • De la limite nord à l’avant-port : 30 m
  • De l’avant-port à Anderlecht : 4,20 m

Largeur :

  • De la limite nord à l’avant-port : de 55 m à 77 m
  • Bassin de giration de l’avant-port : 130 m
  • De l’avant-port à la place Sainctelette : de 22 m à 35 m
  • Bassin de giration du bassin Vergote : 120 m
  • De la place Sainctelette à Anderlecht : de 10,5 m à 22 m

365 jours par an d’accessibilité, 24 heures sur 24!